unicnam

Menu
Connexion

Union des ingénieurs du conservatoire national des arts et métiers | Les Ingénieurs Cnam Alumni

  • Je m'inscris
  • Certificat IESF Labellis
  • Ingé Cnam Stories
  • Webinar
  • Accueil
  • Alumni
  • Histoire & Mission
  • Adhésions | Elève Ingénieur | Ingénieur | Diplômés Bac+5
  • Le Conseil d'Administration
  • Le bureau
  • Statuts et règlements
  • Assemblées générales
  • Le Conseil Scientifique
  • Le Congrès des Cnamiens 2019
  • Le Congrès des Ingénieurs Cnam 2021
  • Réseau Pythagora
  • Partenaires
  • Elève
  • Devenir Ingénieur Cnam
  • Formation Continue Hors temps de travail
  • Formation Ingénieur Professionnelle
  • Programme de Reconversion des Pilotes de Ligne
  • Parrainage
  • Ingénieur attitude
  • Soutien au mémoire
  • Cérémonies remise de diplômes
  • Ingénieur
  • LE Répertoire national
  • Certificat IESF Labellis
  • Ingé Cnam Stories
  • Alumni for The Planet
  • Exposé - Webinar
  • Réseau Territorial
  • Alsace, Franche-Comté, Lorraine
  • Aquitaine
  • Auvergne
  • Bourgogne
  • Bretagne
  • Forez Velay
  • Ile de France
  • Languedoc Roussillon
  • Limousin
  • Midi Pyrénées
  • Nord Picardie
  • Normandie
  • Nouvelle-Calédonie ( SLI )
  • Provence Alpes Côte d'Azur
  • Rhône Alpes
  • J'AdhèRe
  • Histoire d’Ingénieur innovant dans la Santé | Traitement contre le Cancer

    Histoire d’Ingénieur innovant dans la Santé | Traitement contre le Cancer

    Préambule

    Dans l’histoire ci-dessous, nous souhaitons montrer l’ouverture d’esprit des Ingénieurs du Cnam et leur capacité d’innovation tout au long de leur vie.

    Dans un contexte émotionnel fort autour des traitements de santé contre le Covid-19, cette histoire a pour unique vocation de promouvoir l’esprit d’innovation technologique qui doit s’inscrire dans une démarche scientifique et réglementaire. C’est ce que les bonnes pratiques nous demandent en cadrant les innovations avec une approche utilisant le modèle PESTEL (Politique, Economie, Social, Technologique et Legal).

    Des rencontres historiques…

    Guy suit une formation de chimiste à l‘Ecole Supérieure Libre de Chimie à Paris ; ce qui le conduit à avoir une carrière presque exclusivement faite à l'Institut Français du Pétrole ; où il a commencé comme chimiste, terminant alors comme Maitre de recherche. Dans ce cadre Guy a élaboré la formulation d'un lubrifiant extrême pression, haute température en collaboration avec le Laboratoire de la SNCF pour lubrifier les réducteurs des premiers TGV.

    C’est en suivant la voie de la Formation Supérieure du Travail qu’il accède au diplôme d'ingénieur Cnam, 1955, spécialité chimie tinctoriale, sous la direction du Professeur Léon Denivelle.

    Puis, alors à la retraite en 1992, il décide de se former à la culture de cellules végétales a I'UPMC avec le Professeur Dominique Chriqui. Il collabore avec le Laboratoire de chimie du MNHN, alors sous la direction de Pierre Potier, en vue de produire du taxol par culture de cellules d'ifs sélectionnés. Cette technique n'a malheureusement pas permis de produire le taxol en quantité industriellement intéressante. MAIS, elle a contribué au développèrent d'un nouveau milieu de culture à base de peptone et de phytine qui assure une grande stabilité génétique des cultures.

    Les résultats ont été publié dans Phytochemistry (2002) et Plant Cell REP (2007). Cette stabilité génétique a convaincu l’équipe d'explorer les possibilités des phytates en santé humaine.

    Pour une démarche Scientifique initiée dans la santé…

    Les travaux antérieurs ont montré que l'acide phytique et la phytine ont une activité antitumorale lors d'essais in vitro sur des souches cancéreuses. Des cas de rémission ont été rapportés, mais aucun résultat clinique n'a été publié selon Guy (La rigueur scientifique reste de mise).

    En 2014, en collaboration avec le Docteur Patrick Dutartre de la Faculté de Médecine de Dijon, Guy travaille sur un projet concernant les propriétés anti-inflammatoires de la phytine solubilisée par l'acide citrique sur des cellules mononuclées humaines. Ces solutions de phytine ont une faible activité antiinflammatoire, mais il s'est avère, à leur grande surprise, que c'est leur témoin : phytine solubilisée par l'acide chlorhydrique qui avait de loin la plus grande activité anti-inflammatoire.

    Cette observation les a finalement mis sur la piste du chlorure de magnésium qui forme par réaction de l'acide chlorhydrique avec le magnésium de la phytine. Ils ont vérifié que le chlorure de magnésium seul n'a pas d'activité anti-inflammatoire. Pour eux, c’est donc bien l'association phytine chlorure de magnésium qui est à l'origine de cette surprenante activité anti-inflammatoire.

    D’après Guy, l'activité antitumorale de l'association phytine-chlorure de magnésium a été confirmée sur d'autres cancers et semble également efficace contre les tumeurs bénignes ; ses recherches posent à nouveau la question d'un lien entre inflammation et cancer.

    Jusqu’au dépôt récent du Brevet.

    Fort de ces résultats encourageant, Guy a déposé une demande de brevet français le 10 juillet 2017.

    Le traitement de cette demande a été jusqu’à son terme et le brevet d’invention a été mis à disposition du public le 20 novembre 2020 sous le numéro de brevet 3068602 à l’INPI.

    Un processus d’Innovation… interrompu...

    Mais depuis, avec son âge avancé, Guy ne peut poursuivre ce processus d’innovation sur le traitement du Cancer.

    Et chacun sait qu’une démarche d’innovation dans le secteur de la santé ne peut se faire que sur la base d’une démarche scientifique exécutée dans un cadre réglementaire fort. En particulier, l’Agence de Sécurité des Médicaments encadre strictement ce processus d’innovation.

    Aussi, la poursuite de la démarche devra passer par un processus piloté par d’autres acteurs de l’industrie de la santé.

    Et si des investisseurs souhaitaient capitaliser sur des travaux déjà faits …

    Pour que cette Innovation puisse devenir enfin bénéfique pour les malades du cancer, il est nécessaire de finir de la transformer en Succès commercial. « Innovation is turning idea into successful business. »

    Pour cela, des investisseurs de l’industrie de la santé peuvent étendre les travaux de Guy dans le cadre réglementaire français.

    Vous êtes de l’industrie de la santé ?

    Vous souhaitez en savoir plus sur les éléments scientifiques de Guy ?

    Prenez contact avec Guy.

    Écrit par Delegation Digitale Reseau Et Relation le 25 août 2021 à 08:00 Retour